• Traversée cap D'agde Gibraltar (suite et fin)

    Vendredi 26 septembre : Nous voulions aller à Almeria mais nous sommes un peu pressés et le vent est avec nous donc nous passons.

    Aujourd’hui autour de nous beaucoup de voiliers dans la même direction cela fait un peu de compagnie.

    Vers 16h une autre compagnie, les dauphins ils sont nombreux, ils chassent mais 4 ou 5 se détournent, viennent nous rendre une petite visite et jouer à l’étrave du bateau, puis après nous avoir bien regardé ils repartent. Quel animal familier, leur regard est incroyable, nous sommes toujours stupéfaits par leur rapidité d’évolution et leur convivialité.

     

    Samedi 27 septembre : toute la nuit peu de vent, mon quart le matin je le fais au moteur : super ! car

    c’est le pilote qui barre (au moteur l’alternateur charge et le pilote ne mange plus les ampères que panneaux solaires et éolienne on tant de mal à faire rentrer dans les batteries), pendant ce temps on peu rêver et regarder les étoiles cela change du compas.

    Ce soir nous arriverons sur Gibraltar.

    Dans l’après midi Bernard c’est régalé avec une navigation un peu musclée ; des vents à 30 nœuds et des rafales supérieures à 40 nœuds, une houle arrière assez forte, sous trinquette seule (cette trinquette sur enrouleur est vraiment une bonne idée). Merci à Gaël deVégavoiles au Grau du Roi de nous avoir fait cette très bonne voile.

    Puis comme  d’habitude le vent retombe et nous passons sous le rocher de Gibraltar au moteur il est 22h. Il a y toujours autant de lumières dans la baie, et de grosses bêtes au mouillage ; mais avec une bonne visibilité remonter jusqu’au fond ne pose pas de problème.

    23h nous mouillons à la Linéa devant la plage ; dîner vite fait et bannette !

     

    Dimanche 28 septembre : Grand beau soleil nous en profitons pour sécher les vestes et salopettes de quart et remise en ordre du bateau ; baignade pour Bernard l’eau est trop froide pour moi j’attendrai Madère. Rien à ajouter car aujourd’hui grande paresse ……..et puis c’est Dimanche.

     

    Lundi 29 septembre : Ce matin, grande surprise : nous voyons au mouillage “BAR A VENTO“ le bateau rouge brésilien de Alippio et Gil que nous avions rencontrés l’an dernier à Palamos ; cela nous fait plaisir de les revoir, ils rentrent chez eux après une année en Méditérranée-est ; on risque de faire la route de conserve.

    On va faire le plein de gas-oil à Marina Bay à Gibraltar. Puis nous allons à la capitainerie de la marina de La Linéa qui elle est Espagnole pour y passer la nuit faire le plein d’eau et avoir la wi-fi.

    Cet après midi promenade à Gibraltar , Chose peu courante : nous devons traverser la piste d’atterrissage de l’aéroport pour aller de l’autre côté ou se trouve le centre ville , les magasins sont hors taxes et les prix  attractifs nous en profitons pour acheter un appareil photo, l’autre étant cassé.

    Pour ce qui est de la ville quelques endroits typiquement anglais et jolis et pour d’autres très modernes et très laids (à notre goût).

    Petit historique sur Gibraltar si cela intéresse quelques uns : C’est une péninsule faite d’un énorme rocher longue de 4km, large de 1,2km le rocher lui est haut de 427m. Territoire Anglais : c’est un port de transit ; les mouvements des bateaux : voiliers, pétroliers, paquebots et autres sont continuels.

    Sur le rocher vit une colonie de singes : des macaques berbères, introduits par Sir Winston Churchill après la seconde guerre mondiale, les singes indigènes ayant été décimés. On dit que tout le temps qu’ils seront présents sur le rocher, il restera britannique.

    C’est un endroit quelque peu mythique pour les navigateurs qui décident de faire la traversée : c’est là dans ce détroit que se rencontre la Méditerranée et l’Océan Atlantique ce qui crée des courants très forts, donc en général une halte s’impose afin d’attendre les vents portants pour passer ce détroit.

    Après nous serons dans l’atlantique cap sur Madère que nous devrions atteindre au bout de 5jours ou moins ou plus selon les vents.

    Maintenant quelques renseignements pour ceux qui prépare la traversée et qui liraient ce blog :

    Arrivés de nuit nous avons mouillé à la Linéa qui se situe tout au fond de la baie d’Algéciras  bon mouillage sur sable.

    Le gas-oil est à faire à Marina Bay  septembre 2014 il est à 0,79 cts le litre attention ils ne remplissent pas les bidons.

    La marina espagnole de La Linéa offre des tarifs très intéressants : pour un 14m  19,74 euros/jour.

     

    Traversée cap D'agde Gibraltar (suite et fin)

     

     

     

    « L'équipageTraversée Gibraltar Madére »
    Google Bookmarks Blogmarks