• Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Nous assistons à une démonstration de Capoeira, mélange de lutte et de danse née dans les cases des esclaves : les participants forment une ronde autour de 2 lutteurs ; chants et percussions les accompagnent. Nous avons appris  que les esclaves n’ayant pas droit à la lutte,ont transformé cela en danse et pouvaient ainsi s’entraîner ;il y a 2 sortes de Capoeira : Capoeira Régionale : avec des mouvements d’art martiaux. Capoeira Angola : plus chaloupée préservant le jeu traditionnel et la danse.

    Sur cette place il y a aussi de jeunes coiffeuses qui sous des parasols exécutent tissages et tresses.

    Après 16 jours d’isolement, cette ville nous parait en perpétuelle agitation, d’autant plus qu’ils préparent, Carnaval, dans les ruelles des groupes de percussion défilent au son de l’Atabaque (tambour) et du Pandeiro (tambourin).

     Le Pelourhino est fait de places et de ruelles en pente, sur les places des églises côtoient les édifices un tantinet rococo, et des demeures coloniales aux façades colorées ; dans les ruelles c’est une enfilade de boutiques d’artisanat avec objets en tous genres, vêtements, tableaux.

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite) Les rues du Pelourinho

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite) avec OdysséaSalvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite) sur la grille derrière les rubans des vœux sont accrochés

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

    Salvador de Bahia (le Pelourinho suite)

     

     

     

     

    « Salvador de Bahia (Le Pelourinho) Salvador de Bahaia (le Pelourinho suite et fin) »
    Google Bookmarks Blogmarks