• Le Rio Paraguaçu

    Vendredi 13 février

    Aujourd’hui nous allons faire visiter Salvador à Annie, pour ce faire nous prenons un catamaran à la marina d’Itaparica qui en 50 mn nous déposent au Terminal Nautico de Salvador. Là haut au Pélourinho, le carnaval bat son plein, partout musiques, danses. Pause déjeuner dans un restaurant au Kilo (pesage des assiettes une fois remplie, et paiement en fonction du poids).Dégustation d’une Caïpinarha et retour avec la navette de 19h pour Itaparica.

     Samedi 14 février

    Avitaillement oblige et malheureusement visite à l’hôpital d’Itaparica, puis celui de Gran Mar après la chute de Françoise la veille au soir et un coude la faisant souffrir. Radio, rien de cassé, luxation OUFF ! soulagée mais immobilisation à faire pendant 8 jours et sans baignade.

     Dimanche 15 février

    Rassurés pour Françoise, nous décidons de continuer notre périple vers le Rio Paraguaçu. C’est un endroit sans tourisme, le Rio serpente à l’intérieur des terres, sur les bords se mêlent végétation tropicale, roches ocres, quelques plages et surtout de la mangrove derrière laquelle se cachent des petits villages de pêcheurs ; le jour on ne voit que de la verdure, mais des tas de petits points lumineux apparaissent à la tombée de la nuit.Notre premier mouillage, dans le canal de Dentro face à une résidence privée.  

           la descente sur le Rio Paraguaçu                                                             L'île privée

           

    Lundi 16 février

    Le lendemain matin nous montons plus vers le nord, à bâbord la Ponta Salamina et à son extrémité le fort qui défendait l’accès à Maragogipe au XVIème siècle ;  village devant lequel nous jetons l’ancre. Un petit tour à terre, là aussi le carnaval est présent et l’agitation est de mise.

    Le fort                                                                         Le mouillage à Maragogipe

           

     

     

    « l'île d'ItaparicaCachoeira et Sào Félix »
    Google Bookmarks Blogmarks