• l'île de Maio

    Mardi 2Décembre :

         Il est 13h et nous allons déjeuner chez François comme prévu Nada la jeune cuisinière Cap Verdienne nous sert des assiettes bien garnies de thon grillé, riz et frites c’est bien cuisiné et bon. Nous passons le reste de l’après midi ici l’endroit est passager et nous trouvons toujours quelqu’un pour faire un brin de causette.

    La journée est passée nous rentrons dîner sur nos bateau ; il est peu être question de partir demain à 5h du matin pour l’île de Maio.Mercredi 3Décembre :

      Et bien non nous ne sommes pas partis panne d’oreiller pour les deux capitaines !

     Jeudi 4 Décembre :

      Départ 05h nous quittons le mouillage de Sal Rei pour l’île de Maio ; cette petite île mesure

    25km du nord au sud et 16km d’est en ouest sa superficie est de 269 km2 elle fait partie des îles sous le vent (sotavento) de l’archipel du Cap Vert. Voilà pour le petit cours de géo.

    Après 12h de belle navigation au grand largue, nous arrivons au mouillage de Vila do Maio ;

    En cours de  route nous avons navigués avec des dauphins, nous étions très contents car cela faisait un moment que nous n’en avions pas vu.

    Philippe à la VHF nous a dit qu’il avait pêché une bonite et un plus gros thon, gentiment  ils vont le partager; nous avons donc nos repas d’assurés pour quelques jours.

    Arrivés nous nous reposons nous iront à terre demain.       

                                                    

                                                                                        

    Vendredi 5 Décembre :

       Notre mouillage est pour l’instant excellent même pas rouleur, nous avons passé une bonne nuit.

    Rituel : nous débarquons pour les papiers cela se fait à la police maritime,( dans chaque île nous devons faire une entrée et une sortie , avec la liste de l’équipage, le port que l’on vient de quitter et celui vers lequel nous irons, moyennant une petite somme) cela fait nous faisons le tour du village : Vila do Maio est le village principal de l’île elle longe une belle plage de sable blanc, les habitants sont souriants et nous paraissent aimables ; les maisons sont colorées et les ruelles pavées propres. Ce village semble tranquille parait-il que la prison n’a pas de porte ! On n’a pas vérifié et nous resterons tout de même prudents comme partout ailleurs.

    Nous trouvons un mercado où nous faisons le plein de légumes frais, une petite « supérette » 

     nous trouvons du pastis à 500 cve soit à peine 5 euros le litre ;Retour au bateau, ce soir nous dînons avec Odysséa sur La Bella Flora au menu thon (bien sur) et bananes flambées ; Nous ne traînons pas trop car demain c’est ballade .

    « quelques photosl'île de Maio ( suite ) »
    Google Bookmarks Blogmarks