• Cachoeira et Sào Félix

    Mardi 17 Février

    Ce matin départ en bus pour Cachoueira et Sao Félix ; la ballade d’1h en bus nous permet de découvrir l’intérieur des terres cette vallée fertile, à permis l’enrichissement de ces villes XVIIèmè et XVIIIème siècles, grâce à la culture du tabac et de la canne à sucre.

    Mais aujourd’hui les collines sont largement déboisées au profit de l’élevage et les cultures en découlant ;Cachoueira a été classée au patrimoine historique national en 1971 grâce à son architecture coloniale, aujourd’hui elle  n’offre que des vestiges de son passé avec des demeures abandonnées dont il ne reste pour la plupart que des façades décaties, sans doute un manque de moyens.                                                         

                                                                                   

     

    Quand à la population, elle garde les traits de la descendance des esclavesdes plantations, une grande gentillesse émane de ces gens comme partout où nous sommes allés jusqu’à présent auBrésil

    Mais nous avons une petite soif. Nous stoppons dans un petit bar sympa au bout d’un ponton et là nous sirotons un suco limao(jus de fruit naturel naturel au citron vert).

            

     

     

                                                                                                       Pour nous rendre à Sao Félix nous empruntons un vieux pont de fer (1859) ; Sao Félix se trouve donc sur la rive droite du Rio Paraguaçu, sur ce pont il y a une voie pour les voitures faite de traverses de bois posées de part et  d’autre de la voie ferrée ; la circulation laisse donc la place au convoi de chemin de fer lorsque celui-ci se présente ; et deux passages de chaque côté pour les piétons. C’est dans cette petite ville que se trouve la fabrique de cigares (Charutos) DANNEMANN depuis 1873 ; là les ouvrières roulent les cigares à la main (mais pas sous les aisselles !). Nous ne pourrons pas visiter car c’est aujourd’hui mardi gras donc fechada (fermée) , nous n’ y avons pas pensé au moment de prendre le bus ; ça fait rien la ballade valait le coup !

    Retour à Maragogipe où la préparation du défilé de carnaval pour ce soir est en pleine effervescence.

     

     

     

     

     

     

    « Le Rio ParaguaçuSào Francisco »
    Google Bookmarks Blogmarks